Les Aranéides

Avec plus de 1700 espèces recensées sur le territoire métropolitain, la France est le pays d’Europe présentant la plus grande diversité d’araignées. Dépourvu d’antenne et pourvu de quatre paires de pattes, l’ordre des Araneae se distingue des autres Arachnides par un corps constitué de deux parties : l’abdomen (opisthosoma) et le céphalothorax (prosoma), issu de la fusion de la tête et du thorax. Les araignées possèdent des chélicères armées de crochets, leur permettant d’injecter du venin à leur proie (à l’exception des Uloboridae qui ne possèdent pas de glandes à venin). Toutes ne tissent pas de toile mais produisent de la soie grâce à leurs filières abdominales, matériau élastique très robuste dont les usages sont multiples (toile, emmaillotage des proies, fils de rappel évitant les chutes).

Les araignées occupent presque tous les habitats – même aquatiques – et sont présentes dans toutes les strates de la végétation. Dans un même milieu, on distinguera des cortèges terricoles hypogés (à l’affût dans des terriers), épigés (chassant à la surface du sol), d’autres tissant leur toile et évoluant à une certaine hauteur de la strate herbacée ou arbustive, d’autres arboricoles ou encore subcorticoles. Quelques espèces sont cavernicoles ou synantropes, chassant leur proies dans les habitations ou à proximité de celles-ci... au grand dam des arachnophobes ! Cette peur ancestrale est pourtant injustifiée dans nos régions, où seules quelques rares espèces méditerranéennes peuvent infliger une morsure douloureuse. Au contraire, les services rendus par les araignées sont nombreux, en premier lieu celui de réguler les populations des autres arthropodes. Parmi les nombreuses idées reçues les concernant, rappelons aussi que ces animaux ne sont pas « sales », mais au contraire doté d’un grand sens de l’hygiène (les toiles, mais aussi les nombreuses soies sensorielles disposées sur leurs pattes nécessitant une toilette régulière).


Lire la suite

Si quelques araignées s’avèrent quasiment ubiquistes, la majorité d’entre elles présentent des exigences écologiques étroites vis-à-vis des paramètres environnementaux (hygrophilie, ensoleillement, granulométrie, disponibilité en proies, etc.). Certaines espèces ne se rencontrent que dans les milieux humides ou semi-aquatiques ; d’autres, au contraire, dans les habitats les plus xérothermiques. La diversité des cortèges présents sur un site renseigne ainsi sur la qualité et la fonctionnalité du milieu et de ses micro-habitats. De par leur grande diversité, leur abondance et leur présence dans toutes les strates de la végétation, les araignées constituent donc de précieux outils pour les gestionnaires de sites et les naturalistes.

Les connaissances aranéologiques régionales restent très lacunaires, à l’image du petit nombre de spécialistes s’intéressant à ce groupe difficile (l’identification de la plupart des espèces nécessitant l’examen des pièces génitales : pédipalpes des mâles, épigyne et structure vulvaire des femelles). Notre association à d’ores et déjà inventorié près de 400 taxons dans le Centre-Val de Loire, mais la région en abrite probablement le double !

guides découverte

  • ROBERTS M. J., 2009. - Guide des araignées de France et d’Europe. Delachaux et Niestlé, Neuchâtel – Paris. 383 p.
  • BELLMANN H., 2014. - Guide photo des araignées et arachnides d'Europe. Delachaux et Niestlé, Paris. 432 p.
  • JONES D., 1990. - Guide des araignées et des opilions de France. Delachaux et Nieslé, Neuchâtel - Paris. 384 p.
  • CANARD A. & ROLLARD C., 2015. - À la découverte des Araignées. MNHN / Dunod, Paris. 192 p.
  • CANARD A. & YSNEL F., 2008. - Les Araignées. Éditions Aogée, Espace des Sciences Nature, Rennes. 63 p.

Sites internet de référence pour l’identification des araignées

Ouvrages de détermination

  • ROBERTS J., 1993 (réimpr. 2009). - The Spiders of Great Britain and Ireland. Compact edition, Parts I & II. Apollo Books. 705 p. + 237 pl.
  • LE PERU, 2011. - The Spiders of Europe, synthesis of data (Vol. 1). Atypidae to Theridiidae. Mémoires de la Société linnéenne de Lyon n°2. 522 p.

Catalogues et Atlas

  • LE PERU , 2007. - Catalogue et répartition des araignées de France. J.-C. Ledoux édit., Solignac-sur-Loire. 468 p.
  • CANARD , 2005. - Catalogue of Spiders Species from Europe and the Mediterranean basin, Part I & II. Revue Arachnologique, 15 (3), J.-C. Ledoux édit., Solignac-sur-Loire. 255 p.
  • HARVEY R., NELLIST D.R. & TELFER M.G. (editors) 2002. – Provisional atlas of British spiders (Arachnida, Araneae), Vol. 1 & 2. NERC - Centre for Ecology and Hydrology. 214 p. / 191 p.
  • Natural History Museum Bern, 2021. – The World Spider Catalogue (version 22.0). [en ligne] https://wsc.nmbe.ch

Divers

  • LEDOUX -C. & CANARD A., 1991. – Initiation à l’étude systématique des araignées. J.-C. Ledoux imprimeur & éditeur, Aramon. 66 p.

Revues périodiques

  • AsFrA, Revue Arachnologique, Série 2. Association Française d’Arachnologie.
  • AsFrA, Bulletin de l’Association Française d’Arachnologie.

 

Eresus kollari © JLP
Toiles d'orbitèles © SD
Segestria florentina © JLP
Trochosa vs Philoscia © SD
Hogna radiata © JLP
Araneus alsine © SD
Agelena labyrinthica © SD
Linyphia triangularis © SD
Misumena vatia © SD
Marpissa pomatia © JLP
Hygrolycosa rubrofasciata © SD
Dolomedes fimbriatus © JLP
Dolomedes fimbriatus © SD
Marpissa muscosa © SD
Araneus quadratus © SD