Les baSEs de données naturalistes

Fer de lance de l’activité naturaliste en matière d’entomologie, la constitution de bases de données informatisées est en plein essor. La bancarisation des observations permet de préciser, année après année, la répartition des espèces, leur fréquence sur le territoire et leur évolution biogéographique.

Ces outils apparaissent indispensables pour préciser le statut des différents taxons, en particulier leur niveau de menace dans la région (statut élaboré à l'échelle nationale par l’UICN et le MNHN, et décliné régionalement par les associations de protection de la nature, coordonnées par FNE-CVL). Ainsi a été publié en 2014 le premier Livre rouge des habitats et espèces menacés de la région Centre-Val de Loire, auquel les membres de CERCOPE ont collaboré. Ces bases de données permettent aussi de caractériser les cortèges d'espèces déterminants pour la justification des Zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF), l’association étant particulièrement impliquée dans la création et le suivi de ces espaces naturels remarquables.

Le Damier du Frêne (Euphydryas maturna), un papillon en danger critique d'extinction © SD
Le Damier du Frêne (Euphydryas maturna), un papillon en danger critique d'extinction © SD

Enfin, ces informations permettent aux Conservatoires d’espaces naturels de la région de hiérarchiser et sélectionner des territoires susceptibles de renforcer le réseau de sites pour lesquels une protection et une gestion adaptées sont nécessaires à leur pérennité pour les générations futures.

Pour constituer sa base de données, CERCOPE a choisi d'utiliser l'outil en ligne Cardobs, créé par l'Unité mixte de service PatriNat, sous l'égide du Muséum national d’Histoire naturelle. L’association bénéficie ainsi des mises à jour régulières du référentiel taxonomique national (actuellement Taxref 14.0) permettant de désigner chaque espèce par un nom scientifiquement valide internationalement. Si l’association peut gérer son compte Cardobs en toute indépendance et assurer directement des transferts de données auprès de ses partenaires, les observations saisies alimentent également la base de données nationale du Muséum national. Toutes sont consultables librement par le public via les sites de l'INPN et Openobs.

Parallèlement, l’association contribue à la connaissance naturaliste auprès des instances régionales (SINP régional / DREAL Centre-Val de Loire) et l’Observatoire Régional de la Biodiversité, piloté par l’Agence Régionale de la Biodiversité et mis en place à l’initiative de la Région et de l’Etat (https://www.centre-valdeloire.fr/comprendre/developpement-durable/agence-regionale-de-la-biodiversite).

Les observations naturalistes de l'association alimentent également la plateforme Nature'O'centre pilotée par FNE-CVL (https://natureocentre.org). Dix observatoires thématiques sont actuellement disponibles, permettant de consulter l'état des connaissances régionales dans des groupes très divers (Coléoptères, Hémiptères, Libellules, Amphibiens, Reptiles, Mammifères, Oiseaux, Orthoptères, Papillons et Plantes).

Ainsi, au 1er janvier 2021, CERCOPE a déjà apporté sa contribution par plus de 174 000 relevés permettant d’améliorer les connaissances de 6 969 espèces de faune et de flore, soit 12,18% de la biodiversité spécifique de l’Hexagone.